Defiscalisation-Pinel

Les avantages fiscaux sont nombreux. Mais le premier concerne la réduction d’impôts, qui peut s’élever à 63 000 euros maximum si vous avez choisi de louer 12 ans. Vous pourrez, chaque année, déduire de votre impôt à payer une partie de votre investissement locatif. Cela peut vous permettre, si vos calculs sont précis, de ne pas payer d’impôts, ou en tout cas, de les réduire de façon substantielle comme expliqué sur la-loi-pinel.com.

L’autre avantage est que cette opération vous protège d’une inflation qui repartirait à la hausse. En effet, vos remboursements d’emprunt seront fixes pendant toute la durée de remboursement. Avec un taux d intérêt actuellement très bas, si l’inflation repart à la hausse, la situation est à votre avantage. En contrepartie, votre bien doit respecter des normes thermiques de construction et se situer dans un zonage défini par la loi pinel. En Outre mer, l’avantage fiscal est plus important. Il est de 23, 29 ou 32% du montant de l’acquisition – contre 21, 18 et 12 % en métropole, en fonction de la durée de location (6, 9 ou 12 ans).

Vous vous constituez un capital immobilier loi Pinel

Au final, la loi Pinel vous permet de créer un capital immobilier en partie financé par l’État. À titre indicatif, vous financez 20 % du bien, le locataire en paie 60 %. C’est l’État qui paie les 20 % restant, par le biais des réductions d’impôts qu’il vous accorde. Attention, pour prévenir les excès, vous ne pouvez investir que dans 2 biens par an, pour un montant maximal de 300 000 euros au total.

De plus, à l’issue de la période de location que vous aurez choisi – 6, 9 ou 12 ans, vous avez trois options. Soit vous conservez votre bien et continuez de louer. Les loyers ne sont alors plus plafonnés par la loi puisque vous ne bénéficiez plus de la défiscalisation. Soit vous le vendez, et vous pourrez utiliser le capital récupéré pour refaire une autre opération d’investissement locatif. Ou bien encore vous décidez de l’habiter.

Un vrai gain de pouvoir d achat

En premier lieu, la défiscalisation des loyers peut vous apporter un gain de pouvoir d’achat immédiat pendant la location. En effet, vous pourrez déduire de votre impôt à payer 21 % du prix du bien si vous louez sur 12 ans. Soit, pour un logement de 150 000 euros, un montant total à déduire de 31 500. Il faut le diviser par le nombre d’années, 12, pour obtenir la somme à déduire des impôts à payer. Ici, 2625 euros. Vous en saurez plus sur les formules de défiscalisations.

Ensuite, à l’issue de la période, l’effet de levier est important, puisqu’en contribuant pour 20 % au remboursement de l’emprunt, vous allez récupérer au final 100 % de la valeur. C’est le second volet du gain de pouvoir d’achat, que vous ressentirez à terme, pour vous, à la retraite, ou pour vos enfants sous forme d’héritage. Cependant, pour éviter les dérives, vous devez plafonner plafonnement les loyers que vous demanderez à l’occupant.