placement d’épargne

Vous souhaitez sécuriser vos économies et les faires fructifier en trouvant le placement d’épargne idéal ? Des risques rentables des marchés boursiers à la sécurité parfois peu attractive des livrets bancaires, en passant par le crowdfunding immobilier tel qu’il est pratiqué sur Homunity.com, plusieurs possibilités s’offrent à qui souhaite mettre de l’argent de côté. Petit tour d’horizon des investissements susceptibles de vous intéresser.

L’exemple du livret A, placement d’épargne sécurisant

Parmi les placements les plus sécurisants se trouvent les livrets bancaires. L’exemple du livret A est sans doute le plus illustratif, dans la mesure où il a longtemps été le placement d’épargne préféré des Français, et le demeure encore aujourd’hui.

Mais à faibles risques, faibles gains. Depuis le 1er août 2015, le taux d’intérêt du livret A est passé sous la symbolique barre de 1%. En d’autres termes, il constitue l’une des méthodes les moins rentables pour placer ses économies.

A titre de comparaison, le livret d’épargne populaire rémunère à hauteur de 1,25%, le plan d’épargne logement à hauteur de 2%. Les taux d’intérêt des placements classiques sont donc relativement bas.

Risques et rentabilité avec un investissement en Bourse

Les marchés de capitaux offrent une rentabilité tournant entre 10 et 12%. Il s’avère donc nettement plus intéressant, à première vue, d’opter pour investir en Bourse plutôt que de placer son argent sur des livrets bancaires.

Mais cela va sans dire, les fluctuations connues par la Bourse s’avèrent parfois aussi brutales qu’imprévisibles. On risque donc de tout perdre à vouloir trop gagner. L’Histoire récente l’a encore démontré, avec la crise économique de la fin des années 2000.

D’autre part, ce sont bien souvent les plus gros portefeuilles qui font la pluie et le beau temps sur les marchés de capitaux. Toutefois, ceux qui le souhaitent peuvent tirer leur épingle du jeu en parvenant à diversifier leurs investissements. En cas de perte, il leur est alors toujours possible de s’y retrouver.

Quid du marché de l’immobilier ?

Sorte de juste milieu entre le risque absolu et la rentabilité médiocre, le marché du logement a toujours été une valeur sûre pour les ménages français. Investir dans la pierre en guise de placement d’épargne, c’est s’assurer un patrimoine solide et pérenne.

Devenir propriétaire d’une résidence principale est d’ailleurs la première étape vers l’indépendance financière. Mais d’autres options existent. Si vous disposez d’un petit capital, vous pouvez vous tourner vers un parking, un studio ou un petit logement afin d’en tirer un loyer mensuel.

Vous avez également la possibilité d’investir dans une Société Civile de Placement Immobilier, qui représente un placement d’épargne collectif. Grâce à une SCPI, vous pouvez devenir propriétaire d’un bien immobilier en investissant généralement à partir de 5 000 euros. Seul bémol, l’investisseur n’est pas en mesure de piloter et de choisir les projets concernés, puisqu’il n’est pas gestionnaire de la société.

Ces placements constituent des solutions intéressantes, à la rentabilité plus élevée que les livrets bancaires, mais aussi plus sécurisantes que les actions boursières. Néanmoins, il le retour sur investissement n’est possible que sur le long terme.

Ces dernières années est apparu le crowdfunding immobilier, ou financement participatif, porté par des plateformes toujours plus nombreuses sur internet. Le principe est simple : l’investisseur peut être un petit épargnant comme un acteur plus fortuné. Chacun des contributeurs choisit un projet de construction immobilière proposé sur la plateforme de son choix.

Les sommes investies démarrent généralement à partir de 1 000 euros. Une fois la levée de fonds aboutie, le chantier peut commencer. Lorsque les logements sont construits, puis vendus ou loués, les participants peuvent percevoir leurs bénéfices. Leur rétribution est calculée selon le montant qu’ils ont investi, ils reçoivent ainsi une partie des loyers ou des fruits de la vente.

Les rendements à espérer du crowdfunding immobilier tournent autour de 10%, soit une rentabilité approchant celle de la Bourse, pour des risques bien souvent inférieurs.

Articles similaires