travaux de rénovation

Il existe des travaux déductibles du revenu foncier, il faut toutefois être vigilant, car le caractère déductible de certaines prestations n’est pas toujours évident à déterminer. En effet, ce sont parfois de subtils critères qui permettent d’être éligibles ou non aux avantages fiscaux. Découvrons à travers ce guide la défiscalisation des travaux de rénovation relative à l’installation de revêtement de sol.

Quelles sont les aides dont on peut profiter lors des travaux de rénovation de revêtement de sol ?

Ce ne sont pas tous les travaux de rénovation de sol qui sont éligibles à un crédit d’impôt. En effet, ceux qui procèdent à l’installation de revêtement de sol peuvent bénéficier d’une déduction fiscale pour amortir le prix de la rénovation lorsque l’installation des travaux de rénovation et poses de sol s’accompagnent de travaux d’isolation. Le fait est que les personnes qui entreprennent des travaux de rénovation impliquant une isolation du sol dans leur maison ont droit au Crédit d’Impôt Transition Énergétique ou CITE. Les travaux d’entretien et de rénovation de maison ouvrent le droit à des défiscalisations. Ces prestations se définissent comme des travaux pouvant maintenir ou remettre en état un immeuble ou logement sans l’agrandir ni modifier l’équipement initial. Ces travaux d’entretien et de réparation touchent les locaux à usage d’habitation et les locaux professionnels. Pour bien choisir vos revêtements de sol, voici une source d’inspiration.

Bénéficier d’un crédit d’impôt de 25 % sur des travaux de revêtement de sol

L’achat de la fourniture et l’installation d’un revêtement de sol antidérapant par un professionnel permettent de jouir d’un crédit d’impôt de 25 %. Ce crédit d’impôt est accordé aux propriétaires, locataires ou occupants d’un logement à titre gratuit. La réduction fiscale est accordée au logement situé en France, utilisé comme habitation principale. Les équipements qui ouvrent droit au crédit d’impôt inclus notamment l’installation de revêtement de sol antidérapant. Les dépenses sont plafonnées à 5000 € pour une personne vivant seule, 10 000 € pour un couple soumis à l’imposition commune et 400 € supplémentaires par personne à charge. L’offre qui doit être réalisée par un professionnel s’applique aux dépenses réalisées jusqu’au 31 décembre 2017.

Choisir parmi différentes matières pour revêtir un sol

Le revêtement de sol se décline en différentes matières. Selon la pièce que l’on souhaite rénover ou la cour que l’on veut revêtir, il existe différentes matières telles que des bois et panneaux : parquets, planchers, liège, caillebotis, parquet flottant ou contrecollé, bois franc. Le revêtement de sol est une opération qui peut également se faire avec des minéraux et granulats : béton, terre battue, terre cuite, grès cérame, carreau, faïence, enduit naturel à base de chaux ou d’argile, dalles, céramiques, marbres, tomettes… Le revêtement de sol se décline aussi avec des textiles et matières synthétiques (PVC, linoléum, tapis, moquettes, sisal, résine…).

Articles similaires