financement participatif immobilier

Lorsque l’on évoque le mot Crowdfundingcliquez pour en savoir plus, les termes tels que le financement, le projet et les collectes de fonds nous viennent directement à l’esprit. En effet, celui-ci nous parle non seulement de l’aspect du financement du projet, mais également du site sur lequel se déroulera la collecte des fonds. De ce fait, si un porteur de projet veut que celui-ci réussisse, il faut que son choix en termes de plateforme de financement soit bien réfléchi.

Qu’est-ce qu’une plateforme de financement ?

Tout d’abord, une plateforme de financement est un support sur lequel sont présentés divers projets suivis d’un système de paiement. On peut distinguer des centaines voire des milliers de plateformes partout dans le monde, dont une dizaine se situe en France. Ces dernières proposent plusieurs formes de financement en fonction des situations qui peuvent se produire. Mais dans la majorité des cas, nous pouvons recenser en tout six formes bien distinctes. Nous pouvons constater d’une part, le don sans contrepartie : un mode de financement sous la forme de participation qui ne requiert aucune attente. D’autre part, il y a aussi le don avec contrepartie ou autrement dit récompense. Ce mode de financement, quant à lui, va se faire par une participation d’une personne physique ou bien morale et qui obtiendra quelques choses en retour. Ensuite, on peut aussi apercevoir le crowdlending ou prêt qui se fait dans la plupart des cas sur les plateformes en ligne. Il y a aussi, l’investissement en capital ou équité qui est une autre forme de financement participatif. Pour cette dernière forme, les personnes qui participent à l’effort collectif deviennent des actionnaires du projet en un rien de temps. La production communautaire est aussi une autre forme de financement dans laquelle les investisseurs sont également des coproducteurs. Pour finir, on peut voir le microcrédit solidaire qui est principalement utilisé dans le cas d’un microprojet.

Quel projet peut-on financer avec un Crowdfunding ?

Même si au tout début le financement participatif n’était réservé que pour les projets culturels comme les films ou les musiques, il s’est depuis modulé. Dorénavant, les projets personnels peuvent aussi être pris en charge par le biais de différentes plateformes en ligne. Tout comme les projets des particuliers, les organismes tels que les microcrédits ou bien les services de finance solidaire financent également les projets des industries. Ce financement est destiné pour réaliser les tests de leurs nouveaux produits, ou encore réserver pour leur développement ou leur épanouissement. Par exemple, nous pouvons constater le crowdfunding immobilier qui permet de financer les promotions immobilières sur un délai d’environ 18 mois. Par ailleurs, il peut également permettre le financement des transactions énergétiques. C’est pour cela que plusieurs plateformes spécialisées dans le domaine de l’énergie renouvelable tel que l’énergie solaire, éolienne, etc. se sont créées. Récemment mise en place en France, il existe aussi des plateformes qui peuvent proposer actuellement des prêts étudiants.

Comment choisir la meilleure plateforme pour un projet donné

Quelle que soit la nature du projet, la meilleure solution est de choisir la plateforme de manière consciencieuse et réfléchie. Pour se faire, nous devons choisir uniquement celles qui possèdent des agréments Conseiller en investissement participatif ou CIP. Cet agrément marque non seulement la fiabilité de la plateforme, mais affirme également sa compétence dans le domaine. C’est pourquoi il est préférable d’opter pour un organisme ayant cette pièce justificative délivrée par l’AMF ou l’Autorité des Marchés Financiers. Dans tous les cas, ce sera ce CIP qui permettra à toutes les plateformes de disposer de droit de présenter des titres de créances via leurs sites. En réponse à cela, elle se doit de communiquer de vrais conseils à leur investisseur. Pour cela, elle est amenée à procéder à une analyse de la situation ainsi que les ressources des investisseurs tout en s’assurant de la compatibilité de leurs choix avec les points précédents. Par ailleurs, pour assurer qu’une plateforme détient bien un agrément CIP, on peut procéder à une simple vérification. Pour cela, il suffit d’aller sur le site approprié qui liste tous les organismes agrées CIP ou encore PSI. On peut par exemple apercevoir cette fameuse liste sur le site d’ORIAS. Sinon, on peut également chercher directement les informations sur le site même où se trouve la plateforme concernée.

Prendre le maximum d’information sur la plateforme sélectionnée

Récolter le maximum d’informations sur la plateforme sélectionnée est fortement recommandé pour la réussite d’un projet de financement. Effectivement, il faut bien creuser et étudier tout le site de fonds en combles pour avoir une ample d’informations. Nous devons prendre en compte leur profil, leur expérience dans le secteur ainsi que toute l’équipe qui la compose. Par conséquent, nous devons alors, examiner de près quelques éléments clés tels que la statistique des projets financée, la réussite connue par la plateforme. Aussi, nous devons voir comment elle se débrouille dans la réalisation des exploits annoncés. Mais dans tous les cas, nous devons privilégier les services avec une équipe compétente et ayant des connaissances relatives à l’immobilier. Plus précisément, celles qui possèdent une expérience dans la gestion des plans de promotions immobilières. Toutefois, une excellente équipe doit également afficher d’autres points forts que nous devons aussi prendre en compte. En premier lieu, elle doit avoir une forte maîtrise de son environnement, du marché ainsi que de ses concurrents. En second lieu, elle doit aussi disposer d’une capacité d’adaptation en fonction des évolutions qui peuvent se produire au niveau des réglementations. Pour finir, elle doit aussi posséder un excellent sens d’écoute envers sa communauté d’investisseur dans le but de favoriser les échanges. En somme, l’équipe qui se situe derrière chaque plateforme doit donc contribuer à la transmission des informations au niveau de son environnement. Réseaux sociaux, blog… elle doit rester active et publier régulièrement les nouvelles de son site ainsi que de ses autres masses média.