Emmanuel Macron propose au consommateur différentes propositions pour le logement ainsi que quelques modifications en termes de défiscalisation immobilière. La stratégie du logement de Macron présente de nombreuses propositions. La défiscalisation immobilière, réforme des APL, révision des défiscalisations immobilières… la politique du logement porté par le président de la République ne met pas tout le monde d’accord. Découvrons les avantages fiscaux apportés par la nouvelle politique du logement.

Détails sur la loi Macron « pour l’activité, la croissance et l’égalité des chances économiques »

La loi Macron vise à l’assouplissement du cadre légal du travail dominical, ouverture de l’offre de transport par bus, actionnariat salarié… les ambitions de cette loi concernent clairement des orientations libérales. La loi macro inclut différentes règles concernant le marché du logement tel que les modifications sur la défiscalisation immobilière. Le règlement touche un bail mobilité qui s’adresse aux contribuables qui perçoivent des revenus précaires. Cette loi vise à mieux cibler les constructions.

D’après cette politique de logement, Emmanuel Macron souhaite cibler les grands projets d’aménagement en concentrant les constructions dans les grandes agglomérations. Ainsi, les avantages liés à la défiscalisation immobilière devraient concerner davantage la région Île-de-France, Toulouse ou Aix-Marseille puisque dans ces zones, la demande est supérieure à l’offre. Pour plus d’informations, visitez cette page pour bien s’informer sur la loi mezard.

Que réserve la stratégie logement de Macron ?

L’objectif de la stratégie logement du gouvernement d’Emanuel Macron renferme un important dispositif visant à réformer légèrement la défiscalisation immobilière. Le but de cette défiscalisation immobilière consiste à remettre à plat la politique du logement qui coûte près de 40 millions d’euros/an à l’État. Pour y parvenir, la solution est de concentrer les moyens financiers afin de construire davantage de logements dans les zones tendues. Cette alternative permettrait de rendre plus accessible l’investissement dans le marché immobilier. Cette stratégie de défiscalisation immobilière s’accompagne de plusieurs techniques, dont l’amplification de la baisse des aides personnalisées au logement ou APL.

D’autres réformes avancées par la politique du logement de Macron

Pour permettre aux investisseurs de bénéficier des avantages intéressants concernant la défiscalisation immobilière, la stratégie relative à la politique du logement de Macron a prolongé de 4 ans la loi Pinel ainsi que le PTZ. Ces 2 dispositifs de défiscalisation immobilière ont permis de doper le marché de l’immobilier. Seuls quelques changements ont été appliqués, ceux qui souhaitent bénéficier de défiscalisation immobilière ne pourront plus désormais investir dans les zones B2 et C. En effet, la loi Pinel est recentrée autour des grandes agglomérations à savoir les zones A, A bis et B1.

Articles similaires